Blog Coach Sportif

Ce blog fitness  vous propose des articles en relation avec l'entraînement , la diététique et le bien-être.

Vous retrouverez des conseils sur comment perdre du poids, prendre de la masse musculaire, vous créer une programme sportif, quels sont les meilleurs exercices pour vous et bien plus encore...

Bénéfices de 1'entraînement de force pour les personnes âgées

05 novembre 2018

Bénéfices de 1'entraînement de force pour les personnes âgées

Résumé " : La sarcopénie est définie comme la perte de masse musculaire squelettique et de performance musculaire liée à l'âge, elle a de nombreuses conséquences négatives, notamment une diminution de la mobilité, un risque accru d'invalidité, une susceptibilité accrue aux troubles musculo-squelettiques, une prévalence plus élevée de fragilité physique et mentale, ainsi qu'une mortalité prématurée toutes causes confondus. Mais vous pouvez agir ! En effet la perte musculaire est réversible et les recherches ont révélé que les exercices de résistance sont très efficace pour augmenter la masse musculaire à tout âge. Vous engagez dans une activité physique quelle qu'elle soit augmentera vos chances de maintenir votre bien-être général dans vos vieux jours. "

Nous vivons dans une société caractérisée par trop peu d’activité physique et trop de loisirs passifs. Le résultat prévisible de notre style de vie inactif est une augmentation presque inévitable du poids corporel.

 



Qu'est ce que la sarcopénie et comment y remédier ?


 

La sarcopénie est définie comme la perte de masse musculaire squelettique et de performance musculaire liée à l'âge, c'est un problème de santé majeur. La sarcopénie a de nombreuses conséquences négatives, notamment une diminution de la mobilité, un risque accru d'invalidité, une susceptibilité accrue aux troubles musculo-squelettiques, une prévalence plus élevée de fragilité physique et mentale, ainsi qu'une mortalité prématurée toutes causes confondus (Marshall Naimo et al. 2018).


Les recherches indiquent qu'il existe une relation étroite entre la perte musculaire et le gain de graisse. Si vous n'effectuez pas un entraînement de renforcement musculaire vous perdrez environ 2,5 kilos de masse musculaire par décennie de votre vie adulte (Frontera et al. 2000).

La diminution de la masse musculaire de ces quelques kilos causera un taux métabolique au repos plus bas, ce qui signifie que moins de calories seront brûlées quotidiennement; on peut imaginer qu'une plus grande seront stockées sous forme de graisse corporelle(Keys et al. 1973). Étant donné que le métabolisme au repos compte pour une majorité des calories consommées chaque jour, le ralentissement métabolique est un facteur majeur de gain de graisse au cours du vieillissement (Wolfe et al. 2006).


En raison principalement de la réduction du taux métabolique au repos, la perte musculaire de 2,5 kilos par décennie s'accompagne d'un gain de graisse de 7 kilos. Cela représente une augmentation de poids de 4,6 kilos mais le réel impact est un changement indésirable de composition corporelle de prêt de 9 kilos.


Malheureusement, ce changement majeur de la composition corporelle affecte négativement votre santé personnelle ainsi que votre forme physique. Les problèmes associés à la perte musculaire et à la prise de graisse comprennent l'obésité, l'ostéoporose, le diabète, l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, l'arthrite, les douleurs au bas du dos et de nombreux types de cancer, ainsi que une augmentation de la mortalité toutes causes confondues.



La bonne nouvelle c'est que vous pouvez agir !

 


En effet la perte musculaire est réversible et les recherches ont révélé que les exercices de résistance sont très efficaces pour augmenter la masse musculaire à tout âge. Comme le taux de perte musculaire double presque après la cinquième décennie de la vie, il est essentiel que les hommes et les femmes de plus de 50 ans entreprennent des exercices de résistance réguliers. Beaucoup pensent à tort que l'entraînement de résistance n'a que peu voir aucune importance dans la promotion de la santé cardiométabolique (maladies cardiovasculaires, diabète...), comme on peut l'entendre souvent pour l'entraînement d'endurance.

Dans une étude sur un groupe de personnes dont la moyenne d'âge des participants était de 59 ans, un programme d'entraînement de résistance standard avec un suivi en nutrition (cible de calories et de protéines à consommer) pendant 10 semaines, leur a permis de perdre une moyenne de 4 kilos de masse grasse, et d'ajouter plus de 1 kilo de muscle, sois une amélioration de prêt de 5 kilos de leur composition corporelle (Westcott. 2013).


Il est maintenant prouvé que l'entraînement en résistance est efficace pour améliorer plusieurs aspects importants de la santé physique et mentale : du maintien, voir de l'augmentation de la masse maigre, du taux métabolique et une diminution significative de la masse grasse. Dans les multiples domaines liés à la performance physique on l'associe à une diminution des douleurs au bas du dos, une diminution de la gêne liée à l'arthrite, de meilleurs chances de rester indépendant, un meilleur contrôle de ces mouvements et une augmentation de la vitesse de marche. On lui prête aussi des effets positifs sur l'homéostasie du glucose et de l'insuline chez les patients souffrant de diabète de type 2, ainsi que sur les variables cardiovasculaires.

L'aspect santé mentale me semble important à citer aussi, on peut noter une diminution des symptômes chez les patients souffrant de dépression, une augmentation de l'estime de soi et une amélioration des capacités cognitives  (Wayne Westcoot et. Al 2012).


Reconstruire le muscle


Choisissez des mouvements qui se rapprochent des tâches spécifiques que vous devez surpasser au quotidien comme vous lever du sol, porter vos courses ou encore charger votre voiture. Il sera peut être judicieux d'introduire en priorité des mouvements tels que des squats, des soulevés de terre et des pompes plutôt que du curl biceps ou du leg extension, même si ces derniers peuvent trouver leur place dans une programmation intelligente.


Pour certains d'entre vous il existe sûrement une contrainte de temps pour effectuer vos séances, James Fisher et ses collègues ont récemment montré que même une dose minime d'exercice physique comme une seule série de 3 à 10 exercices, sois 2 séances par semaine de moins de 30 minutes pourrait suffire à atteindre les adaptations positives sur la santé citées précédemment.


 

 

                                              Musculation personnes âgées

 

 

 

Exemple de séance :


- Une série par exercice.

- Durée de la série entre 60 et 90 secondes ce qui représente 8 à 12 répétitions à une vitesse d’exécution contrôlée de 2-4s pour la phase concentrique, ainsi que pour la phase excentrique.

- Vous devriez essayer d'arriver à un échec momentané sur la dernière répétition de votre série (le moment où malgré votre tentative, vous ne pouvez plus effectuer la phase concentrique de votre répétition en respectant les bonnes consignes d'exécution).

- Choisissez un minimum de 3 exercices (Goblet squat, pompes et rowing par exemple).

- Respectez un intervalle de repos raisonnable d'une soixantaine de secondes entre les exercices

Avec trois exercices la séance ne devrait même pas prendre plus de 10 minutes.

Avec un maximum de 10 exercices, ou si vous faites plusieurs séries, chaque entraînement ne devrais pas prendre plus de 30 min.

Si vous vous entraînez deux fois par semaines (en respectant une période de repos de 48-72 h entre deux entraînements), cela devrait vous prendre entre 20 et 60 minutes par semaine.


Bien sur votre volume et votre fréquence d'entraînement peuvent être graduellement augmentés au fur et à mesure de votre pratique.


En conclusion :


Ce que vous devriez retenir c'est que vous engagez dans une activité physique quelle qu'elle soit augmentera vos chance de maintenir votre bien-être général dans vos vieux jours.

La musculation est une méthode largement utilisée pour améliorer et maintenir la force musculaire, la puissance et l'hypertrophie chez tous les groupes d'âge. Chez les personnes âgées, l’entraînement en force est efficace pour atténuer et même inverser les effets néfastes du vieillissement sur les fonctions neurales et musculaires ce qui fournit des améliorations sur votre stabilité pendant la position debout, sur vos aptitudes de locomotion, et vous permet d'anticiper et de réagir à une perturbation lors des activités de la vie quotidienne telle qu'une chute.


Une heure par semaine qui aura peut être les effets les plus bénéfiques que vous pouvez espérez pour bien vieillir ? Qu'elle est votre excuse ?

 

Si vous souhaitez être accompagnés je vous propose du [coaching sportif à domicile], ainsi que des [programmes d'entraînement et de nutrition à distance personnalisés].

 


- Daskalopoulou, C.; Stubbs, B.; Kralj, C.; Koukounari, A.; Prince, M.; Prina, A.M. Physical activity and healthy ageing: A systematic review and meta-analysis of longitudinal cohort studies. Ageing Res. Rev. 2017 38,6–17.

- Frontera WR, Hughes VA, Fiatarone MA, et al. 2000. Aging of skeletal muscle: A 12-yr longitudinal study. Journal of Applied Physiology 88:1321-1326.

- Fisher JP, Steele J, Gentil P, Giessing J, Westcott WL. A minimal dose approach to resistance training for the older adult ; the prophylactic for aging. Exp Gerontol. 2017;99:80-6.

- Keys A, Taylor HL, Grande F. 1973. Basal metabolism and age of adult man. Metabolism 22:579-587.

- Liu, C., Chang, W.-P., Araujo de Carvalho, I., Savage, K. E. L., Radford, L. W., & Amuthavalli Thiyagarajan, J. (2017). Effects of physical exercise in older adults with reduced physical capacity. International Journal of Rehabilitation Research, 40(4), 303–314. doi:10.1097/mrr.0000000000000249

- Marshall A. Naimo, Ja K. Gu, Christa Lilly, George A. Kelley, Brent A. Baker (2018). Resistance Training Frequency Confers Greater Muscle Quality in Aged Individuals : A Brief NHANES Report DOI: 10.17987/jcsm-cr.v3i2.64}

- Phillips, S. M., & Winett, R. A. (2010). Uncomplicated Resistance Training and Health-Related Outcomes. Current Sports Medicine Reports, 9(4), 208–213. doi:10.1249/jsr.0b013e3181e7da73

- Wolfe RR. 2006. The unappreciated role of muscle in health and disease. American Journal of Clinical Nutrition 84:475-482.

- Westcott WL. 2012. Resistance training is medicine: effects of strength training on health. Current Sports Medicine Reports 11(4):209-216.

- Westcott, W. L., Apovian, C. M., Puhala, K., Corina, L., Loud, R. L., Whitehead, S., … DiNubile, N. (2013). Nutrition Programs Enhance Exercise Effects on Body Composition and Resting Blood Pressure. The Physician and Sportsmedicine, 41(3), 85–91. doi:10.3810/psm.2013.09.2027

4 bonnes pratiques pour choisir ses compléments alimentaires Le guide simple pour manger sainement

Coach sportif Paris - GLOMERON Alexis – 06 98 36 79 31 – contact@moncoachdesport.fr – Siret : 835 316 811 00016 - N° Agrément : SAP835316811 - Coach sportif a domicile